1.3.10

Brassière de poupée


Notre gravure représente une petite brassière exéutée avec de la laine zéphir ou gobelins, blanche et de couleur. On travaille assez lâche en commençant par le bord inférieur du dos, à l'intérieur du cadre avec la laine de couleur ; après avoir monté une chaînette de 32 mailles en l'air on travaille en allant et en revenant le

1er tour. — 1 maille simple sur la 4e maille la plus proche, — 14 fois en alternant 1 maille en l'air, — 1 maille simple sur la 2e maille suivante.

2e tour. — 2 mailles en l'air, — toujours alternativement 1 maille simple sur la maille en l'air la plus proche, — 1 maille en l'air ; pour terminer 1 maille simple sur la maille en l'air après la dernière maille simple.

On travaille encore 32 tours semblables au 2e tour, — puis on exécute pour l'épaule,dans le tour suivant, 2 mailles en l'air, — et 4 mailles simples séparées chacune d'une maille en l'air, — dans le tour suivant 6 mailles en l'air, — 2 mailles simples séparées d'une maille en l'air sur les 3e et 1re maille en l'air, — 1 maille en l'air, — et 4 mailles simples comme précédemment.

Puis, en continuant avec le même brin, on travaille pour le devant 33 tours et l'on établit, de la même façon, le deuxième devant avec l'épaule en commençant avec 3 mailles en l'air et 5 mailles simples exécutées sur les 5 dernières mailles du dos. On travaille tout autour de ce morceau 2 tours semblables avec de la laine de couleur et 6 tours avec de la laine blanche ; dans les tours blancs du dos on augmente plusieurs fois pour le col rabattu, en alternant les augmentations. Puis on assemble la brassière au crochet, en réservant les entournures et une fente de 5 centimètres de longueur de chaque côté ; on la borde ensuite tout autour d'un tour de picots pour lesquels on travaille toujours 3 mailles simples, séparées chacune de 3 mailles en l'air sur chaque deuxième maille en l'air suivante.

Pour les manches on monte une chaînette de 24 mailles et l'on exécute 36 tours semblables à ceux de la brassière, on les assemble au crochet, puis on les borde d'un tour de picots.

1 commentaire:

Augustine a dit…

J'adoooore ce blog...Je dis toujours que je ne suis pas née au bon siècle!!! (même si l'ordi c'est bien pratique !) Je me suis lancée dans le crochet voilà mon adresse une petite visite me fera très plaisir : http://panier-augustine.blogspot.com/