20.3.10

Col droit en ruban d'or


Ce col est exécuté en ruban d'or ayant 4 centimètres 1/2 de largeur, orné d'une broderie travaillée au point de croix, le bord supérieur est garni d'un depassant de satin blanc et d'un dépassant en velours noir ayant chacun 1/2 centimètre de largeur. Le col, ferme derrière et ayant 40 centimètres de longueur, est cerclé d'un ruban de velours noir ayant 2 centimètres de largeur, terminé devant sous un chou dont les quatre pans mesurant respectivement 6, 8, 9 et 13 centimètres de longueur, sont ornés d'aiguillettes. La broderie est exécutée sur de l'étamine fine, en soie vert mousse, blanche et rouge d'après les indications de la gravure. Lorsque le travail est terminé on retire les brins de l'étamine et l'on double le col avec du taffetas et toile raide intercalée.

broderie col droit

15.3.10

Dentelle au crochet


On exécute cette dentelle avec du coton N° 50, en travaillant pour une feuille comme suit :

1er tour. — Pour une feuille 17 mailles en l'air fermées en cercle, — 10 mailles en l'air, — pour une bride croisée 1 double et 1 simple bride sur les 2e et 5e mailles en l'air du cercle de mailles en l'air et l'on termine ensemble ces deux brides (entre les deux jetés), — 2 mailles en l'air et 1 simple bride sur les boucles de maille terminées ensemble, —puis 3 mailles en l'air, — 1 triple bride sur la deuxième maille suivante du cercle.

2e tour. — On retourne l'ouvrage, — 10 mailles en l'air, — 2 brides croisées séparées de 3 mailles en l'air, d'après les indications de la gravure, — 3 mailles en l'air, — 1 triple bride sur la maille en l'air après la dermière bride croisée.

3e tour, — On retourne, l'ouvrage, — 6 mailles en l'air, — d'après les indications de la gravure 1 bride croisée , 6 mailles en l'air, — 1 maille simple sur la maille du milieu des 3 mailles en l'air entre les deux brides croisées, — 6 mailles en l'air, — 1 bride croisée, — 6 mailles en l'air, — et l'on rattache le travail à la maille en l'air après la dernière bride croisée, puis on coupe le brin.

Ensuite on travaille tout autour de la feuille, en commençant par la pointe inférieure comme suit :

4e tour. — 6 mailles simples sur la moitié gauche de la courbe de mailles en l'air, — chaque fois 6 mailles simples sur les 2 courbes les plus proches, — 9 mailles simples sur la courbe suivante, — 4 mailles simples sur les 2 mailles en l'air les plus proches, — et 6 mailles simples sur les 6 mailles en l'air suivantes, — puis on recommence en revenant, — mais pour terminer seulement 5 mailles simples et 1 maille-chaînette sur la première maille simple de ce tour.

5e tour. — On retourne l'ouvrage, — 1 maille en l'air, — 3 mailles simples sur la maille la plus proche, — puis 1 maille simple sur chaque maille, — pour terminer 1 maille-chaînette sur la première maille simple.

6e tour. — Comme le 5e tour, — mais on exécute, les 3 mailles simples sur la dernière au lieu de la première maille, — et l'on termine ensemble 2 mailles au creux du milieu supérieur.

On exécute de la même façon les quatre autres feuilles d'un motif, et l'on rattache le travail après les 2e et 11e mailles du dernier tour aux mailles correspondantes de la feuille précédente, — on exécute dans ce tour, pour une coquille, au-dessus de la bride croisée : 18 mailles en l'air, —on rattache le travail à la dernière feuille, — (environ à 5 mailles au-dessus de la jonction des deux feuilles), — 17 mailles simples sur les 13 mailles en l'air les plus proches, — 23 mailles en l'air, — on rattache le travail aux deux feuilles suivant les indications de la gravure, — 22 mailles simples sur les 18 mailles en l'air les plus proches, — puis 18 mailles en l'air ; on rattache à la feuille précédente, — 17 mailles en l'air comme précédemment, — 5 mailles en l'air, — on rattache le travail d'après les indications de la gravure, — * 3 mailles simples sur la courbe de mailles en l'air la plus proche, — pour 1 picot 5 mailles en l'air, — 1 maille levée sur la dernière maille simple, — et 1 maille levée sur la courbe, on termine ensemble ses deux mailles, — puis 2 mailles simples sur la courbe, — 1 picot et 2 mailles simples, — et l'on recommence 3 fois depuis *, — mais on exécute un picot suivant les indications de la gravure entre la première et la deuxième répétition.

On supprime ce motif de coquille à la 4e feuille, — mais on l'exécute entre les 4e et 5e feuilles.

On travaille de la même façon tous les motifs de rosaces, en les assemblant suivant les indications de la gravure, — puis on travaille le bord supérieur comme suit :

1er tour. — † 3 mailles simples séparées chacune de 3 mailles en l'air sur le picot du milieu du motif de coquille le plus proche et sur les 2 picots suivants, — 5 mailles en l'air, — 1 maille simple sur le 2e picot le plus proche, — 7 mailles en l'air, — † 2 doubles brides terminées ensemble sur la feuille, — et l'on recommence en revenant depuis † à †, — puis 5 mailles en l'air et l'on recommence depuis le commencement.

2eet 3e tours. — On retourne l'ouvrage, — 1 maille simple sur chaque maille (dans le 2e tour sur le côte de maille de devant, — dans le 3e tour sur le côté de maille de derrière).

4e tour. — En commençant du côté droit * 2 triples brides terminées ensemble sur la maille la plus proche et sur la 6e maille simple suivante,—5 mailles en l'air, — et l'on recommence depuis *, — mais on exécute la première des 2 triples brides sur la dernière maille simple utilisée.

5e et 6etours. — Comme les 2e et 3e tours.

Si l'on destine la dentelle à orner des tabliers élégants, on peut l'exécuter en soie et travailler avec du fil d'or les brides croisées du milieu des motifs.

10.3.10

Robe faite au crochet pour enfant d'un an

Laine nécessaire : 200 grammes.


Cette robe est exécutée en laine zéphir blanche au point tunisien et au point de coquilles ; on l'orne, en outre, de chaînettes de mailles appliquées en laine bleu clair et de nœuds en ruban de satin bleu clair. On travaille d'abord l'empiècement en commençant par le bord de devant sûr une chaînette de 34 mailles et en exécutant 11 rangées du dessin au point tunisien ; dans le premier tour on passe la 1re maille et on lève une maille sur chaque maille suivante, — en revenant on termine ensemble les mailles les unes après les autres ; dans les tours suivants on lève toujours les mailles sur le côté de devant vertical du tour.

On exécute les épaules sur les 7 mailles extérieures de chaque côté de l'empiècement en travaillant 10 rangées du dessin, — puis on ajoute 13 mailles en l'air pour chaque côté du dos et l'on exécute encore 11 rangées du dessin sur ces mailles et les mailles des épaules ; ensuite on borde l'empièccment tout autour d'un tour de mailles simples.

On travaille la jupe en allant et en revenant sur une chaînette de 61 mailles comme suit :

1er tour. — On passe la maille la plus proche, — 1 maille sur chaque maille.

2e tour. — 4 mailles en l'air, — pour une coquille on lève chaque fois 1 maille sur les 3e, 2e et 1re mailles en l'air et sur les 2 mailles simples les plus proches, — on passe le brin àtravers ces mailles que l'on termine ensemble assez lâche *, — pour la coquille suivante 2 mailles en l'air, — on lève 6 mailles (la première sur la 1re des 2 mailles en l'air, — la 2e maille sur la maille en l'air avec laquelle on a terminé la coquille précédente, — la 3e sur la boucle en dessous de cette maille en l'air, — la 4e sur la maille simple précédente déjà utilisée, — les 5e et 6e sur les mailles simples les plus proches, — on passe le brin à travers toutes ces mailles et on les termine comme précédemment, — puis on recommence 28 fois depuis *.

3e tour. — 1 maille en l'air, — chaque fois 2 mailles simples sur chaque coquille.

4e et 5e tours. — 1 maille en l'air, — 1 maille simple sur chaque maille. On recommence encore 33 fois depuis le 2e jusqu'au 5e tour, ces tours forment une division du dessin, — puis on assemble la jupe en réservant une fente ayant 14 centimètres de longueur.

On borde le contour inférieur d'un tour de mailles simples, puis on travaille *, 1 maille simple sur la maille simple la plus proche, — 3 brides sur la deuxième maille suivante, — mais après chaque bride on exécute un picot de 3 mailles en l'air, — 1 maille simple sur le côté de maille verticale de la dernière bride, — on passe 2 mailles, — et l'on recommence depuis *, — pour terminer 1 maille-chaînette sur la première maille simple.

On borde le contour supérieur de la jupe également d'un tour de mailles simples en la fronçant autant qu'il est nécessaire et on la monte sur l'empiècement avec des mailles-chaînette.

On exécute les manches sur une chaînette de 9 mailles en l'air, en travaillant 10 divisions du dessin de la jupe, — on augmente de 2 mailles au commencement des 3e et 5e tours des première, deuxième et troisième divisions de dessin — et d'une maille dans la 4e division du dessin, — depuis la 6e jusqu'à la 9e division du dessin, on diminue d'une façon correspondant aux augmentations. Puis on travaille environ 25 mailles simples sur le bord droit de la manche en le fronçant légèrement et l'on exécute pour le poignet 4 tours au point tunisien, on assemble les manches et l'on borde les poignets d'un tour de mailles simples et d'un tour de courbes ; puis'on coud les manches dans les entournures.

On borde le contour gauche de la fente, ainsi que l'encolure, avec des mailles simples, — le côté droit de la fente est garni de picots ; on travaille en outre autour de l'encolure toujours en alternant 3 mailles simples séparées chacune de 3 mailles en l'air sur la maille la plus proche, — 1 maille simple sur la maille suivante et en revenant on travaille de la même façon sur le côté de maille encore libre de devant. On exécute la dentelle de l'empiècement sur une chaînette de mailles en l'air de la longueur nécessaire comme suit :

1er tour. — Toujours en alternant 2 brides séparées d'une maille en l'air sur la maille la plus proche, — on passe une maille.

2e tour. — Chaque fois 2 brides comme précédemment sur chaque maille en l'air.

3e tour. — De la même manière que le tour de courbes de la jupe. Puis on travaille avec de la laine bleu clair 1 maille-chaînette sur chaque maille de lisière, et l'on fixe la dentelle au moyen de points légers. On exécute ensuite avec de la laine bleue un tour de mailles simples sur une chaînette de mailles en l'air, de la longueur nécessaire, que l'on applique sur la jupe en la disposant à la grecque et de façon que l'envers du travail se trouve sur l'endroit de la robe.

5.3.10

Frange au crochet pour abat-jour


On exécute cette frange avec du coton perlé vert de deux nuances ; on commence par la petite bordure (voir la gravure représentant une partie du travail en grandeur d'exécution), en travaillant avec du coton vert foncé sur une chaînette de 14 mailles en l'air en allant et en revenant comme suit :

1er tour.— On passe les 3 premières mailles en l'air, — 2 brides sur les 2 mailles en l'air suivantes, — puis 3 mailles en l'air, — on passe 3 mailles, — 6 brides sur les 6 dernières mailles.

2e tour. — 3 mailles en l'air, — 2 brides sur les 2e et 3e brides les plus proches (on travaille toujours sur la boucle de derrière des mailles), — 3 mailles en l'air, — on passe 3 brides, — 6 brides sur les 6 mailles suivantes.

On continue le travail de cette façon en alternant toujours ces deux tours, jusqu'à ce que la bordure ait la largeur de l'abat-jour ; on garnit le bord supérieur d'un tour de picots exécuté avec du coton perlé vert clair en travaillant, - d'après les indications de la gavure, toujours alternativement 1 maille simple sur les 3 mailles en l'air, — 1 maille simple sur la maille simple précédente.


On travaille la frange également avec le coton vert clair, en passant dans le bord inférieur de la bordure, et à l'aide du crochet, chaque fois 6 brins ayant 30 centimètres de longueur et repliés en deux. On passe à travers les jours de la bordure deux rubans comète vert clair terminés par un nœud ; on coud, à l'intérieur de la bordure, plusieurs agrafes, servant à suspendre la
garniture sur l'abat-jour.

1.3.10

Brassière de poupée


Notre gravure représente une petite brassière exéutée avec de la laine zéphir ou gobelins, blanche et de couleur. On travaille assez lâche en commençant par le bord inférieur du dos, à l'intérieur du cadre avec la laine de couleur ; après avoir monté une chaînette de 32 mailles en l'air on travaille en allant et en revenant le

1er tour. — 1 maille simple sur la 4e maille la plus proche, — 14 fois en alternant 1 maille en l'air, — 1 maille simple sur la 2e maille suivante.

2e tour. — 2 mailles en l'air, — toujours alternativement 1 maille simple sur la maille en l'air la plus proche, — 1 maille en l'air ; pour terminer 1 maille simple sur la maille en l'air après la dernière maille simple.

On travaille encore 32 tours semblables au 2e tour, — puis on exécute pour l'épaule,dans le tour suivant, 2 mailles en l'air, — et 4 mailles simples séparées chacune d'une maille en l'air, — dans le tour suivant 6 mailles en l'air, — 2 mailles simples séparées d'une maille en l'air sur les 3e et 1re maille en l'air, — 1 maille en l'air, — et 4 mailles simples comme précédemment.

Puis, en continuant avec le même brin, on travaille pour le devant 33 tours et l'on établit, de la même façon, le deuxième devant avec l'épaule en commençant avec 3 mailles en l'air et 5 mailles simples exécutées sur les 5 dernières mailles du dos. On travaille tout autour de ce morceau 2 tours semblables avec de la laine de couleur et 6 tours avec de la laine blanche ; dans les tours blancs du dos on augmente plusieurs fois pour le col rabattu, en alternant les augmentations. Puis on assemble la brassière au crochet, en réservant les entournures et une fente de 5 centimètres de longueur de chaque côté ; on la borde ensuite tout autour d'un tour de picots pour lesquels on travaille toujours 3 mailles simples, séparées chacune de 3 mailles en l'air sur chaque deuxième maille en l'air suivante.

Pour les manches on monte une chaînette de 24 mailles et l'on exécute 36 tours semblables à ceux de la brassière, on les assemble au crochet, puis on les borde d'un tour de picots.

25.2.10

Chemise-pantalon au tricot pour poupée

chemise_pantalonOn la travaille avec des aiguilles d'acier fines, en commençant par une des jambes, et après avoir monté 54 mailles on tricote un bord de 2 centimètres de hauteur toujours 1 maille à l'endroit, — 1 à l'envers, — puis on continue de la même façon en travaillant un morceau de 15 centimètres de hauteur avec des aiguilles de corne de grosseur moyenne ; on démonte les mailles et l'on exécute la deuxième jambe de la même manière. On assemble les lisières de chaque morceau sur 10 centimètres de hauteur environ, puis on les réunit au moyen d'une couture ; ensuite on lève une maille sur chaque maille de lisière du bord supérieur et l'on travaille le corsage avec des aiguilles d'acier très fines, en tricotant un morceau de 8 centimètres de hauteur, de façon que les mailles paraissent à l'endroit sur l'endroit de l'ouvrage ; on exécute trois boutonnières le long du côté droit de derrière. On tricote les bretelles de la même façon, sur 3 centimètres de largeur et 10 centimètres de longueur, puis on les coud sur le corsage.

On borde l'encolure et les entournures d'un tour de picots simples exécutés au crochet ; le contour inférieur des jambes est garni d'une dentelle au crochet, pour laquelle on travaille alternativement 3 mailles en l'air et 1 maille simple.

20.2.10